Communiqués

Publié le 5 décembre 2013 | par Olivier Borel

0

Denis BROLIQUIER soutiendrait-il l’extrême droite lyonnaise ?

Lettre ouverte à l’attention du Maire du 2e arrondissement de Lyon, Denis BROLIQUIER  de la part du Collectif unitaire pour l’Egalité – Lyon
Monsieur le Maire,

Ce vendredi 6 décembre 2013, vous allez accueillir la «  Soirée Branchée  » dans votre salle municipale, la Salle François Sala, situé au 3 rue St François de Sales, dans votre arrondissement.

Cette manifestation, comme vous le savez, est organisée par Les enfants des Terreaux.

Par la présente, nous tenions à vous informer du caractère particulièrement homophobe et lesbophobe de cette soirée dont le slogan est «  L’homoparentalité c’est pas branché  !  ».

Lors des débats sur le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, Les enfants des Terreaux faisaient déjà part de leur hostilité homophobe envers les couples de même sexe et leurs familles. Depuis, la loi a été adoptée et promulguée. C’est un premier acte qui fait entrer les homosexuel-le-s dans une citoyenneté pleine et entière. C’est également un premier pas vers la reconnaissance des familles homoparentales qui – bien qu’existant de fait par dizaines de milliers – n’avaient pas jusqu’ici d’existence légale.

Cette soirée, par son slogan, dénigre et stigmatise les familles homoparentales et revêt ainsi un caractère homophobe et discriminatoire à l’encontre des personnes homosexuelles.

Vous conviendrez alors qu’une telle manifestation ne devrait pas avoir lieu dans une salle communale, à moins que vous souteniez Les enfants des Terreaux.

Permettez nous alors de vous rappeler que cette organisation est très proche de la nébuleuse identitaire, du printemps français et des militant-e-s de l’extrême droite.

Nous serons alors particulièrement surpris qu’un élu, appartenant à l’UDI, adhère, par ce soutien, à leurs thèses nauséabondes.

Aussi, nous vous demandons de bien vouloir prendre cette information en considération et ainsi faire annuler et interdire cette soirée dans une salle municipale.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.


A propos de



Back to Top ↑
  • Suivez-nous !

    Facebook14k
    Twitter1k
    Instagram209

    Newsletter

  • Nos partenaires