Revendications

Publié le 3 juin 2016 | par Olivier Borel

0

« Hé oh la Gauche ! »

La loi « mariage pour tous » marquera la présidence de François HOLLANDE mais nous ne pouvons que regretter l’abandon progressif des autres promesses concernant les droits des personnes LGBT.

Il est encore temps pour que François HOLLANDE ne reste pas, devant l’Histoire, le président qui aura porté une loi sur le mariage incomplète et bancale. Aussi, la dernière année du quinquennat ne doit pas être une année de renoncement mais, bien au contraire, une année pour l’engagement en faveur des droits humains. Ainsi, nous nous adressons donc de nouveau à la majorité parlementaire et au gouvernement pour qu’ils/elles légifèrent, sans délais, sur deux promesses de campagne faites par le Parti socialiste en 2012.

Changement d’était civil pour les trans.

Nous sommes en colère car le gouvernement laisse, en l’absence de loi, des tribunaux obliger les trans à subir une opération de stérilisation pour changer d’état civil et obtenir ainsi des papiers conformes à leur genre.

Or, sans ces papiers, le droit de vote, la liberté de voyager, l’obtention d’un travail, d’un logement ou bien même le retrait d’un simple recommandé deviennent des actes complexes, pour lesquels la personne se voit obligée de dévoiler sa vie privée et s’expose à de nombreuses discriminations et à la précarité.

Le Président François HOLLANDE doit respecter ses promesses de campagne, maintenant.

Nous exigeons donc une loi sérieuse pour simplifier le changement d’état civil des trans : il doit être libre, gratuit, rapide, sans aucune condition et fondé sur l’autodétermination de la personne et la conviction intime de son genre sans passer devant un juge.

PMA pour toutes.

Nous sommes en colère car, en 2016, l’Etat français pousse encore des femmes à aller à l’étranger pour accéder aux techniques de PMA ou à recourir à des pratiques clandestines  (PMA dites « artisanales »). Elles font face aux mêmes obstacles rencontrés par les femmes qui voulaient avorter avant la loi VEIL. Le droit français condamne celles engagées dans ce parcours à le poursuivre dans la clandestinité, en dehors des parcours médicalement encadrés, sanitairement et juridiquement protecteurs pour les enfants et les mères.

La France doit mettre un terme aux discriminations faites à toutes les femmes qui ne sont pas en couple avec un homme en ouvrant, dès maintenant et sans attendre, la PMA à toutes les femmes.

Marchons ensemble pour exprimer notre colère et notre refus de l’abandon progressif, par le gouvernement, des promesses de campagne faites par François HOLLANDE concernant l’ensemble de nos droits : PMA pour toutes, changement d’était civil libre et gratuit sans aucune condition.

Notre combat continue pour que progresse en France le droit inaliénable à disposer de nos identités et de nos corps. Plus que jamais nous devons rester solidaires, soudé.e.s et organisé.e.s pour de nouvelles conquêtes en faveur des femmes et des LGBT.


A propos de



Back to Top ↑
  • Suivez-nous !

    Facebook14k
    Twitter1k
    Instagram209

    Newsletter

  • Nos partenaires