Communiqués

Publié le 10 décembre 2015 | par Olivier Borel

0

Les associations LGBT ont célébré le mariage homophobe entre Laurent WAUQUIEZ (LR) et Christophe BOUDOT (FN)

12193502_10153235364532616_5227158144592706291_nHier à 20h15, une centaine de militant.e.s LGBT ont bloqué pendant 15 minutes la circulation sur le boulevard Stalingrad, devant l’Espace Tête d’Or, avec une banderole : « Klaxonnez pour célébrer le mariage homophobe entre Laurent WAUQUIEZ (LR) et Christophe BOUDOT (FN) ».

Par cette action, les militant.e.s pour l’égalité des droits et contre les discriminations ont voulu dénoncer la collusion des idées, la connivence et la complicité entre Laurent WAUQUIEZ et Christophe BOUDOT à l’occasion d’un meeting homophobe organisé par « la manif pour tous ».

10675716_10207147840227056_5203831905678447846_nCes deux candidats aux élections régionales, qui sont les seuls à avoir été présents hier soir, stigmatisent ainsi à nouveau les Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans (LGBT) et leurs familles. Ce meeting leur aura permis encore une fois de remettre en cause le bien-fondé des politiques de lutte contre les discriminations, notamment en milieu scolaire, qu’ils considèrent comme un gaspillage d’argent public. Cette rengaine lancinante resurgît à chaque élection.

A la veille des élections régionales, alors que les Régions, rappelons-le, sont compétentes pour les lycées, l’apprentissage et la formation professionnelle, les positions de Laurent WAUQUIEZ (LR) et Christophe BOUDOT (FN) sont particulièrement dangereuses.

12193544_10207147839507038_7414125890084948995_nChaque semaine, des jeunes sont victimes de LGBTphobies. Des adolescents, en raison de leur orientation sexuelle réelle ou supposée, sont victimes de violences dans les cours de récréations. Certaines et certains quittent leur lycée ou CFA, ou même se suicident, en raison de LGBT-phobies. Chaque élève, fille ou garçon, hétéro, LGBT, doit pouvoir construire sereinement son avenir. Pour parvenir à cet objectif, la lutte contre les stéréotypes de genre, en milieu scolaire, est indispensable. Il n’existe pas de théorie du genre, simplement des stéréotypes à déconstruire, pour affirmer l’égalité femme-homme et donner à chacun les moyens de s’épanouir dans notre société.

Voilà le seul et unique message que tous les candidat-e-s, sans aucune exception, devraient porter lors de ces élections régionales. Ils/elles doivent impérativement, pendant cette campagne, déconstruire tous les arguments fallacieux, les contre-vérités et les délires portés par cette obédience conservatrice qu’est « la manif pour tous ».

Rappelons également que la « manif pour tous » est un mouvement essentiellement animé par la haine. C’est un mouvement réactionnaire hostile à l’égalité femmes-hommes, opposée aux droits des LGBT et à l’avortement.

Nous ne voulons pas de cette région qui exclut et stigmatise. La future grande région Auvergne-Rhône-Alpes doit favoriser le vivre-ensemble et le bien-être de toutes et tous. Elle doit être un espace ou chacun-e puisse s’épanouir.

Premiers signataires : Lesbian and Gay pride de Lyon, Keep Smiling, SOS Racisme Rhône – Agir pour l’égalité, Des Enfants Comme les Autres, Planning familial du Rhône, Forum Gay & Lesbien de Lyon, David et Jonathan de Lyon, Homosexualités et Socialisme de Lyon, Fédération Syndicale Unitaire du Rhône.


A propos de



Back to Top ↑
  • Nos partenaires

  • Suivez-nous !

    Facebook13k
    Twitter1k
    Instagram202

    Newsletter