Revendications

Publié le 16 mai 2014 | par Olivier Borel

1

Loi famille : nos enfants ne sont pas des bâtards !

Il y a un an, la loi qui ouvre le mariage et l’adoption aux couples de même sexe était promulguée. Cette loi est toujours incomplète. Elle n’apporte pas une protection suffisante aux familles homoparentales et les met, finalement, à la merci de juges idéologues et partisans. La dernière décision du tribunal de grande instance de Versailles (29 avril) illustre très bien nos inquiétudes : il a refusé l’adoption de Martin (4 ans) d’une mère légale par son épouse au motif que cette mère biologique avait commis « une fraude » en accouchant d’un enfant conçu par PMA en Belgique.

Nulle ne devrait avoir à adopter son propre enfant ! Nos enfants ne sont pas des bâtards.

Face à cette situation dramatique et inhumaine, la position du gouvernement ne souffre plus d’aucune ambigüité sur nos revendications. Face aux anti-tout et à leurs messages de haine, le gouvernement enchaîne une succession de reculades insupportables. Les associations LGBT dénoncent avec force ce manque de courage politique et de cohérence, véritables trahisons.

Pendant combien de temps encore devrons-nous attendre une loi Famille qui traduise les engagements du candidat François HOLLANDE et les promesses électorales de toutes les formations politiques de la majorité actuelle, sur la base desquels les député-e-s ont été élu-e-s les 10 et 17 Juin 2012 ?

Nous enjoignons le nouveau gouvernement à la responsabilité et à la détermination dont il ne cesse de clamer l’usage. Malgré toutes les pressions et les vociférations homophobes de l’extrême-droite et de la Manif pour tous, nous espérons aussi que des parlementaires courageux, soucieux de justice et d’avancées sociales, porteront ce noble combat.

Nous rappelons au gouvernement et aux parlementaires de la majorité qu’ils n’ont rien à attendre des leaders (homophobes, lesbophobes, transphobes et racistes) de la manif de la honte qui, par essence, viennent grossir l’électorat des divers droites. Alors qu’électoralement ils ont vraiment tout à perdre de celles et ceux à qu’ils refusent l’Egalité.

L’agenda de l’égalité des droits ne s’est pas arrêté en mai 2013. Les français-es le savent. Les LGBT, leurs familles, ami-e-s et sympathisant-e-s l’exprimeront avec force le 14 juin prochain dans les rues, à l’occasion de la 19e marche des fiertés LGBT. Nul doute qu’ils sauront l’exprimer également dans les urnes un jour ou l’autre.


A propos de



Back to Top ↑
  • Nos partenaires

  • Suivez-nous !

    Facebook13k
    Twitter1k
    Instagram202

    Newsletter