Communiqués

Publié le 16 juin 2017 | par Olivier Borel

0

Le Parti Communiste Français dénonce le refus de la Préfecture de permettre à la marche des fiertés LGBTI de défiler dans le vieux Lyon.

Communiqué du Parti Communiste Français

Alors que les violences LGBTI phobe sont d’une actualité dramatique notamment au sein de l’Etat Islamique comme en Tchétchénie, la Marche des Fiertés demeure un moment fort pour la défense des libertés fondamentales à vivre son orientation sexuelle et à son genre en dehors de toute oppression. La Marche des Fiertés permet de dénoncer les discriminations liées à l’intimité de chacun. En refusant aux citoyens le droit de défiler dans le Vieux Lyon, le Préfet du Rhône fait preuve – de fait – d’une violence et d’une atteinte aux droits fondamentaux de ceux qui souhaitent défendre ces droits.

Le Vieux Lyon est-il encore un territoire de la République Française ? Le Vieux Lyon est-il par l’Etat lui-même considéré comme une zone de non droit pour les LGBTI ?

Le Parti Communiste Français appelle l’Etat à garantir les droits fondamentaux à disposer de son corps, de son orientation sexuelle comme l’individu l’entend et le droit à manifester sur l’ensemble de la commune de Lyon, Vieux Lyon inclus.

Le mot d’ordre de la Marche 2017 « Ici et ailleurs, nos droits ne sont pas négociables ! » apparait d’une singulière actualité face à cette décision de l’arbitraire qui fait reculer la République Français.

Le Parti Communiste appelle l’ensemble des Rhodaniens à participer au défilé et aux initiatives de la quinzaine des cultures LGBTI 2017.


A propos de



Back to Top ↑
  • Suivez-nous !

    Facebook14k
    Twitter1k
    Instagram209

    Newsletter

  • Nos partenaires