Mots d'ordres

Publié le 3 juin 2016 | par Olivier Borel

0

PMA pour toutes, agissez, citoyen.ne.s en colère !

Aujourd’hui en France, la PMA est accessible uniquement aux femmes en couple avec un homme. Les couples de lesbiennes et les femmes célibataires sont contraintes, quant à elles, de se rendre en Belgique ou en Espagne pour avoir accès à la PMA. Le fait de réserver ces techniques aux couples hétérosexuels constitue une discrimination, comme le souligne le Défenseur des droits.

« Les vociférations de la Manif pour tous ont tout paralysé »

Laurence ROSSIGNOL
Libération, 16/02/16

Le 23 avril 2013 était adoptée la loi qui ouvre le mariage et l’adoption aux couples de même sexe sans la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. L’ouverture de la PMA aux couples lesbiens, promesse du candidat François HOLLANDE, devait être comprise dans cette loi, ce qui en aurait fait une grande loi sur l’égalité. Mais elle a été sacrifiée par le manque de volonté politique face aux manifestations des réactionnaires.

Depuis 3 ans, le gouvernement est allé de promesses en reculades et de reculades en promesses.

« Les LGBT ne sont pas des pigeons que l’on peut appâter tous les cinq ans, une promesse à la fois »
Inter-LGBT, 22 /04/16

Ainsi, depuis le Vatican, le 28 avril 2013, le chef du gouvernement, Manuel VALLS, a enterré définitivement cette promesse tout en nous demandant d’attendre 2017. Le 20 avril 2016, Laurence ROSSIGNOL, ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes annonce que la « PMA sera un engagement du candidat de la gauche en 2017 ».

Pourquoi, à une année de l’élection présidentielle, renvoie-t-elle la PMA à plus tard ? Que fait-elle au juste durant ces 12 mois qui nous séparent de l’élection ?

Le « candidat de la gauche » qui a gagné en 2012 et qui portait déjà cet engagement, a eu quatre années pour le respecter et il lui reste encore un an.

Cette nouvelle promesse de la ministre nous exaspère vraiment. Aussi, entre mai et juillet 2016, toutes les marches LGBT de France vont répéter en cœur : « Les LGBT ne sont pas des pigeons que l’on peut appâter tous les cinq ans, une promesse à la fois » (Communique de presse de l’Inter-LGBT, 22 avril 2016).

La politique de l’autruche ne pourra pas durer éternellement. La Lesbian and Gay Pride de Lyon ne se réjouit pas d’une énième promesse et continue de se  mobiliser pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, maintenant.


A propos de



Back to Top ↑
  • Suivez-nous !

    Facebook14k
    Twitter1k
    Instagram209

    Newsletter

  • Nos partenaires