Communiqués

Publié le 2 octobre 2006 | par Olivier Borel

0

Quel candidat aux élections présidentielles pour les personnes transsexuelles ?

La Lesbian and Gay Pride de Lyon soutien la 10ème Marche nationale Exis’Trans, qui aura lieu le 7 octobre prochain, avec comme mot d’ordre  : «  Quel Candidat pour les Trans  ».

La France accuse un sérieux retard en matière de droits pour les personnes Trans. Les questions liées à l’identité de genre ne sont toujours pas prises en compte en France. Le bilan des différents Gouvernements qui se sont succédés depuis 10 ans est inexistant dans ce domaine. Les Trans sont toujours considérés comme des malades mentaux, la loi contre les discriminations ne prend toujours pas en compte la transphobie comme une discrimination singulière.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon est également inquiète pour l’avenir. Les différents partis politiques restent encore trop frileux sur ces questions. UDF, PS et PC s’accordent pour tenter de «  faciliter la vie des Trans  » mais sans proposer de véritables avancées. L’UMP reste totalement silencieuse sur ces questions. Alors que les partis de Gauche et du Centre sont ouverts au dialogue, le Président de l’UMP refuse de rencontrer les associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans. La Lesbian and Gay Pride de Lyon déplore que l’UMP refuse de faire de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des droits une de ses priorités, d’autant plus que cette année l’Egalité des Chances a été déclarée Grande Cause Nationale.

Pourtant les revendications des associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans sont claires.

Nous voulons  :

– La déclassification de la transexualité de la liste des maladies mentales.
– La prise en charge par la Sécurité Sociale des soins pris à l’Etranger et des opérations (dans et hors la C.E.E.) de bien meilleure qualité.
– Supprimer l’obligation d’une expertise médicale aux frais de la personne
– Revoir les protocoles médicaux de changement de sexe et garantir non seulement une meilleure qualité des soins mais également le libre choix des médecins (chirurgiens et endocrinologues).
– Mise à plat des dispositifs juridiques prévus pour les personnes Transsexuelles (faciliter la procédure de changement d’état civil).
– La régularisation des personnes transsexuelles étrangères persécutées dans leur pays

Le mot d’ordre de la dixième marche Exis’Trans sera l’occasion d’interpeller vigoureusement le gouvernement sur ses refus et de demander également à l’ensemble des partis politiques de la majorité comme de l’opposition de se positionner enfin avec clarté sur les priorités des associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans  : reconnaissance des personnes transsexuelles comme des citoyens à part entière.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon soutien donc la dixième marche Exis’Trans et encourage vivement tous les citoyens à y participer.


A propos de



Back to Top ↑
  • Suivez-nous !

    Facebook14k
    Twitter1k
    Instagram209

    Newsletter

  • Nos partenaires