Évènements

Publié le 20 juin 2016 | par Olivier Borel

0

Retour sur le rassemblement en hommage aux victimes d’Orlando

Nous étions un peu plus de 1 500 personnes, mercredi, à rendre hommage aux victimes d’Orlando. Vous retrouverez çi dessous les discours ainsi qu’une sélection de photos.

« Nous tenons tout d’abord à vous remercier toutes et tous d’avoir répondu à notre appel, à l’initiative d’une cinquantaine d’organisations (LGBT, féministes, sportives, culturelles, médias, de santé communautaire, de lutte contre le VIH, syndicats, partis politiques et même établissements LGBT ou friendly).

Nous sommes rassemblés ici ce soir afin d’exprimer notre infinie tristesse et toute notre solidarité pour les victimes de l’attentat odieux d’Orlando, leurs familles et leurs proches.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le Pulse, boîte de nuit LGBTI d’Orlando aux États-Unis, a été pris pour cible dans une fusillade faisant au moins 50 morts et autant de blessés.

Mais le Pulse n’était pas n’importe quelle boite. En Floride, c’était l’une des boîtes de nuit les plus emblématiques dans la lutte pour les droits des LGBTI et fréquentée majoritairement par des minorités visibles : afro-américain.ne.s, hispaniques et latino-américain.ne.s. Et ce n’est certainement pas un hasard si c’est justement cet établissement qui a été pris pour cible.

50 morts, femmes et hommes, trentenaires pour la plupart, fauchés par la haine. Leur seul crime : assumer d’être comme ils sont, ne pas avoir honte d’être ce qu’ils sont et vouloir s’amuser, faire la fête dans un lieu où ils se croyaient protégés de la haine homophobe, lesbophobe, transphobe, biphobe.

Car les établissements LGBTI ne sont pas simplement des lieux de fête, ce sont avant tout des lieux où les LGBTI se sentent à l’abri des violences LGBTphobes qu’ils peuvent subir au quotidien. Ce sont des lieux où ils peuvent, sans crainte, se rencontrer, discuter et même draguer. Et ça à cela, à se symbole là que s’en est pris les terroriste

Cette fusillade vient nous rappeler que la haine et les violences homophobe, lesbophobe, transphobe et biphobe sont encore très présentes, même dans les pays où les personnes LGBTI ont vu leurs droits progresser et où elles devraient pouvoir effectivement vivre en toute liberté.

Aussi nous exprimons notre colère que de très nombreux journaux et politicien.ne.s tentent, aujourd’hui, d’invisibiliser le caractère LGBTphobe de cet attentat.

Nous refusons l’instrumentalisation qui est faite, par certains, de cet évènement :

1. nous dénonçons ainsi les discours de la Manif pour tous qui condamne cette tuerie alors qu’elle a alimenté, pendant des mois, cette haine à l’encontre des LGBTI, et qui reprendra, sans aucun doute, ses discours d’exclusion à leur encontre une fois l’actualité passée ;

2. nous n’acceptons pas non plus les discours des mouvements haineux qui trouvent dans ces actes barbares la justification de leurs pensées abjectes et qui tentent ainsi de monter une communauté contre une autre.

Discriminé.e.s, stigmatisé.e.s, marginalisé.e.s : nous resterons solidaires de toutes les minorités.

L’heure est avant tout au deuil et au recueillement.

Face à la haine et à celles et ceux qui veulent détruire la liberté,
nous resterons uni.e.s !

Organisations LGBT et féministes :
Lesbian and Gay Pride de Lyon, Planning Familial du Rhône, Des Enfants comme les Autres Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens Rhône-Alpes, Centre LGBTI de Lyon, Contact Rhône, Forum Gay et Lesbien de Lyon, Homosexualités Et Socialisme, Jardin des T, Chrysalide, Collectif Lesbien Lyonnais, 21ème sexe, Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence – Couvent des 69 Gaules, Agir pour l’Egalité, SOS Homophobie délégation de Lyon, Rimbaud, Démineurs

Organisations sportives, culturelles et médias :
Hétéroclite, CARGO, Chœurs Omega, Écrans Mixtes, Les Déraileurs Rhône-Alpes, Rebelyons rugby club, AMA le Moto-Club Gay et Lesbien Rhône-Alpes, Plusbellelanuit, Bonnie & Clit

Associations de santé communautaire et de lutte contre le VIH :
ALS, AIDES Rhône-Alpes, ENIPSE, Keep Smiling.

Syndicats
CGT Vinatier, CGT Educ Action, FSU 69, Union Syndicale Solidaires, UNEF Lyon, URI CFDT,

Partis politiques :
Parti de Gauche, Ensemble 69 ! Parti Socialiste du Rhône, Parti Radical de Gauche du Rhône, EEVL 69, NPA 69, Alternative Libertaire, La Coordination des Groupes Anarchistes – Lyon

Etablissements LGBT ou friendly
Les Feuillants Lyon 2.0, L Bar, Impérial Discothèque, Le Marais Discothèque, DOGklub »

Puis Theron Haan a égrainé les noms des victimes. Ils/elles sont morts en raison de leur orientation sexuelle dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 juin 2016 :
Edward Sotomayor Jr., 34 years old
Stanley Almodovar III, 23 years old
Luis Omar Ocasio-Capo, 20 years old
Juan Ramon Guerrero, 22 years old
Eric Ivan Ortiz-Rivera, 36 years old
Peter O. Gonzalez-Cruz, 22 years old
Luis S. Vielma, 22 years old
Kimberly Morris, 37 years old
Eddie Jamoldroy Justice, 30 years old
Darryl Roman Burt II, 29 years old
Deonka Deidra Drayton, 32 years old
Alejandro Barrios Martinez, 21 years old
Anthony Luis Laureanodisla, 25 years old
Jean Carlos Mendez Perez, 35 years old
Franky Jimmy Dejesus Velazquez, 50 years old
Amanda Alvear, 25 years old
Martin Benitez Torres, 33 years old
Luis Daniel Wilson-Leon, 37 years old
Mercedez Marisol Flores, 26 years old
Xavier Emmanuel Serrano Rosado, 35 years old
Gilberto Ramon Silva Menendez, 25 years old
Simon Adrian Carrillo Fernandez, 31 years old
Oscar A Aracena-Montero, 26 years old
Enrique L. Rios, Jr., 25 years old
Miguel Angel Honorato, 30 years old
Javier Jorge-Reyes, 40 years old
Joel Rayon Paniagua, 32 years old
Jason Benjamin Josaphat, 19 years old
Cory James Connell, 21 years old
Juan P. Rivera Velazquez, 37 years old
Luis Daniel Conde, 39 years old
Shane Evan Tomlinson, 33 years old
Juan Chevez-Martinez, 25 years old
Jerald Arthur Wright, 31 years old
Leroy Valentin Fernandez, 25 years old
Tevin Eugene Crosby, 25 years old

Enfin Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence ont délivré ce message :
« Ils n’aiment pas les caricatures, la presse, les livres.
Alors nous dessinerons, nous écrirons, nous lirons sans censure.
Ils n’aiment pas la musique, les concerts, les nightclubs.
Alors nous jouerons, nous chanterons, nous danserons.
Ils n’aiment pas picoler aux terrasses des cafés.
Alors nous boirons et nous trinquerons.
Ils n’aiment pas les femmes.
Alors nous serons fières et féministes. Tant qu’il le faudra.
Ils n’aiment pas les gays, les lesbiennes, les bi, les pansexuel-le-s.
Alors nous serons fier-e-s. Tous les jours.
Ils n’aiment pas les trans, les intersexes, les queers.
Alors nous existerons la tête haute.
Ils n’aiment pas les écoles, la culture, les arts.
Alors nous éduquerons, nous cultiverons, nous créerons.
Ils n’aiment pas les maillots de bain et les rires.
Alors nous nous baignerons et nous rirons fort.
Ils n’aiment pas nos paroles, nos voix.
Alors nous parlerons, crierons, scanderons.
Ils n’aiment pas les couleurs et la lumière.
Alors nous bariolerons et illuminerons ce monde, parce que c’est
le nôtre.Ils n’aiment ni la paix, ni l’amour, ni la joie, ni la vie.
Alors nous vivrons libres !
Vous êtes belles. Vous êtes beaux.
Sortez. Savourez. Jouissez. Partagez. Aimez.
Et nous finirons par les mots de l’une de nos Sœurs étasuniennes : vivez par et pour Amour. »


A propos de



Back to Top ↑
  • Nos partenaires

  • Suivez-nous !

    Facebook13k
    Twitter1k
    Instagram202

    Newsletter