Communiqués

Publié le 23 décembre 2012 | par Olivier Borel

0

Twitter libère la parole homophobe !

 La Lesbian and Gay Pride de Lyon est profondément choquée par le déferlement fiévreux de haine répandue sur Twitter depuis hier, déclenché par les hastags «  #SiMonFilsEstGay  » et «  #TesUnPd  », ayant suscité l’expression morbide d’une violente homophobie sur le réseau social, twitter.

Samedi 22 décembre, en début d’après-midi, plusieurs messages comportant les mots clef «  #SiMonFilsEstGay  » et «  #TesUnPd  » ont en effet été diffusés, et à teneur ouvertement homophobes.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon souhaite que l’entreprise Twitter, en tant que personne morale, prenne la mesure de la responsabilité qui est la sienne dans le cas de tels dérapages homophobes. Sur twitter, cette situation est particulièrement inquiétante et alarmante.

Elle rappelle le flot de propos antisémites tenus, il y a quelques semaines, autour du hashtag «  #unbonjuif  ».

La Lesbian and Gay Pride de Lyon, viscéralement attachée à la liberté d’expression, rappelle que cette dernière ne peut être invoquée pour des propos mettant en péril la vie ou l’intégrité des personnes. Les discriminations, les propos homophobes et les appels à la haine sont illégaux et punis par la loi. Leurs expressions sur Internet ne fait pas exception à cette règle.

Nous rappelons que la diffamation à caractère homophobe est punie par la loi d’un an d’emprisonnement et/ou d’une amende de 45 000 €. L’appel à la haine et/ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en raison de son ou de leur orientation sexuelle est également puni d’un an d’emprisonnement et/ou d’une amende de 45 000 €.


A propos de



Back to Top ↑
  • Suivez-nous !

    Facebook14k
    Twitter1k
    Instagram209

    Newsletter

  • Nos partenaires