Communiqués

    Publié le 17 avril 2018 | par Annabel

    0

    CP de la LGP et du Planning Familial 69

    Le vendredi 20 avril prochain, l’Espace de Réflexion Ethique Auvergne Rhône-Alpes, chargé
    d’organiser les débats des Etats Généraux de la bioéthique préparant la révision de la loi à
    l’automne 2018, organise un «  débat citoyen  » à l’Université Laennec (Lyon 1) autour de la
    thématique suivante  : «  PMA  : vers une nouvelle «  conception  » de l’humanité  ?  ».
    Nous, militant.es féministes et LGBTI, trouvons scandaleuse l’invitation faite à Blanche Streb,
    activiste et salariée d’Alliance Vita, dont les positions contre la PMA pour toutes les femmes sont de
    notoriété publique.
    Nous rappelons qu’Alliance Vita, fondée d’ailleurs par Christine Boutin en 1993, est un lobby militant
    contre l’avortement qui fait partie des organisations possédant des lignes téléphoniques abusant les
    femmes souhaitant trouver des informations fiables sur l’avortement.
    En 2013, cette même association a pris position contre l’ouverture du mariage à tous les couples et
    a participé aux manifestations homophobes organisées par la Manif Pour Tous (dont Alliance Vita
    est d’ailleurs très proche).
    Nous condamnons le choix fait par l’Errera d’inviter une militante d’Alliance Vita, organisation qui se
    positionne contre l’égalité, refuse le droit des femmes à disposer de leurs corps et prône
    l’oppression des femmes et des minorités sexuelles et de genre.
    Gageons que cette rencontre sera, encore une fois, la caisse de résonances des mouvements
    réactionnaires qui vont venir déverser leurs slogans haineux à l’encontre des femmes et des LGBTI.
    Nous condamnons également leur choix de ne pas inviter des personnes concernées à ce débat.
    Ainsi, nous interpelons les institutions publiques qui soutiennent l’Errera et leur demandons de
    réagir  : l’ARS, les Universités Lyon 1, Saint-Etienne, Clermont Auvergne, Grenoble Alpes (et leurs
    CHU) ainsi que les Hospices Civils de Lyon.
    Nous exigeons que ce «  débat citoyen  » soit entièrement repensé avec l’exclusion de Blanche Streb
    et la participation de membres d’association LGBTI réfléchissant depuis de nombreuses années sur
    ces questions et défendant l’égalité des droits pour toutes et tous.


    A propos de



    Back to Top ↑
    • Nous soutenir

    • Suivez-nous !

      Facebook15k
      Twitter2k
      Instagram258

      Newsletter